samedi 10 avril 2010

Atelier franchiseurs : Trouver et négocier votre local commercial

L'implantation, une question stratégique !

Parce que le succès d’une enseigne réside dans le succès de ses implantations, la recherche et la validation des locaux sont des points stratégiques.

La prospection de locaux commerciaux se traduit par les questions suivantes :

- Comment trouver le bon local ?
- Quelles sont les contraintes juridiques ?
- Comment valider le potentiel du local ?

L’atelier, animé par Jean-Paul Zeitline (Fondateur Progressium), Emmanuel Jury (Progressium Développement), Jean-Baptiste Gouache (Avocat à la cour, Gouache Avocats) et Charlotte Boisson (Territoires & Marketing), sera articulé autour des points suivants :

- Le cahier des charges pour démarrer la recherche ;
- Les partenaires sur qui compter ;
- Comment bloquer efficacement la cession et quels sont les point juridiques à régler préalablement à la signature du compromis ?  ;
- Les éléments à vérifier pour valider le potentiel de chiffre d'affaires.

Cet atelier se déroule le mardi 12 octobre 2010 de 8h30 à 10h au cabinet GOUACHE Avocats, 2 rue du Colonel Moll, 75017 Paris.
 

Gouache Avocats

en quelques mots

Le cabinet Gouache Avocats conseille exclusivement des enseignes, des réseaux de distribution et des industriels dans leurs opérations de distribution. Son équipe, composée de 7 avocats et d’un professeur agrégé,  maîtrise parfaitement les techniques contractuelles de la distribution (franchise, licence, concession, commission, etc.) et leurs implications en droit de la concurrence (pratiques restrictives notamment), comme les relations clients / fournisseurs.

Le cabinet accompagne environ 200 enseignes françaises et étrangères, opérant dans tous les secteurs d’activité, tant dans leurs opérations de distribution en France qu’à l’international.

Le cabinet figure en bonne place dans de nombreux classements de cabinets d’avocats en droit de la concurrence et de la distribution.

Télécharger la plaquette

Newsletter

Nous conseillons et nous plaidons :